Space-opera.jpg


« Au-delà de notre monde, au-delà de tout ce que nous connaissons, vers des réalités lointaines qu’aucun de nous n’a jamais vu… »
(Jacques Baudou, "La Science-Fiction")

On attribue généralement à Jules Verne la paternité littéraire des voyages dans l’espace (« De la Terre à la Lune », « Autour de la Lune »), mais il eut de nombreux prédécesseurs, comme le Grec antique Lucien de Samosate qui raconte dans « Histoire Véritable » l’odyssée lunaire d’un navire confronté à une guerre intergalactique, l’Anglais Francis Godwin avec « L’Homme dans la Lune » (1638) ou même le Français Cyrano de Bergerac dans son « Histoire Comique des Etats et Empires de la Lune » (1656). Il fallut attendre 1941 pour que ce genre majeur de la science-fiction ait enfin un nom : « space opera ». Son auteur, Wilson Tucker, détourna à cet effet le terme « soap opera » qui désignait à l’époque les fameux romans photos radiophoniques sponsorisés par des marques de lessive.

L’appellation était donc un tant soit peu péjorative, dans la mesure ou les space operas étaient surtout, dans les années 30 et 40, des récits archétypaux où de fiers héros musclés luttaient contre de vils extraterrestres aux confins de la galaxie, avec généralement comme alliés des savants ingénieux et leurs jolies filles, et comme antagonistes des monstres difformes. A vrai dire, ce space opera n’était rien d’autre qu’une transposition dans le cosmos des westerns de l’époque, mâtinés de péplums et de récits coloniaux. A l’écran, on en trouve des traces évidentes dans
La Guerre des Etoiles, Galactica, Les Mercenaires de l’Espace, Les Evadés de l’Espace, Star Crash, Flash Gordon, Buck Rogers au 25ème Siècle, Starfighter, Perdus dans l’Espace ou encore Les Chroniques de Riddick, même si Méliès ouvrit lui-même le bal en 1902 avec Le Voyage dans la Lune.

Au fil des ans, le terme space opera a élargi son champ sémantique pour englober tous les récits centrés sur l’exploration spatiale. Il faut dire qu’entre-temps, la réalité rattrapa peu à peu la fiction, d’abord en 1957 avec le lancement du satellite soviétique Spoutnik, puis en 1961 lorsque Youri Gagarine voyagea dans l’espace, et bien sûr le 21 juillet 1969 qui marqua le premier pas historique de Neil Armstrong sur la Lune. A l’initiative d’auteurs comme Arthur C. Clarke ou A.E. Van Vogt, le space opera vira alors à la « hard science », intégrant les éléments scientifiques les plus rigoureux possibles, et se mit en tête de développer des thématiques humanistes, philosophiques et métaphysiques. Cette tendance trouve ses échos les plus grandioses dans des œuvres telles que 
2001 l'Odysée de l'Espace, Silent Running, Solaris ou l’incontournable saga Star Trek.

© Gilles Penso

Visitez la Petite Boutique du Space Opera



FILMS CHRONIQUÉS
1951: Destination Lune d'Irving Pichel
1955: Les Survivants de l'Infini de Joseph Newman
1956: Planète Interdite de Fred McLeod Wilcox
1958: De la Terre à la Lune de Byron Haskin
1964: Les Premiers Hommes dans la Lune de Nathan Juran
1968: 2001 l'Odysée de l'Espace de Stanley Kubrick
1977: La Guerre des Etoiles de George Lucas
1979:
Star Trek le film de Robert Wise
1979: Supersonic Man de Juan Piquer Simon
1980: L'Empire Contre-Attaque d'Irvin Kershner
1980:
Les Mercenaires de l'Espace de Jimmy T. Murakami
1980: Galaxina de William Sachs
1981: La Galaxie de la Terreur de B.D. Clark
1982: Star Trek 2: la colère de Khan de Nicholas Meyer
1983: Le Retour du Jedi de Richard Marquand
1983: Krull de Peter Yates
1984: Star Trek 3: à la recherche de Spock de Leonard Nimoy
1984: 2010, l'année du premier contact de Peter Hyams
1985: Starfighter de Nick Castle
1986: Star Trek 4: Retour sur Terre de Leonard Nimoy
1987: Les Maîtres de l'Univers de Gary Goddard
1989: Star Trek 5 : L'Ultime Frontière de William Shatner
1991: Star Trek 6 : Terre Inconnue de Nicholas Meyer
1994: Stargate, la porte des étoiles de Roland Emmerich
1994: Star Trek Générations de David Carson
1996: Star Trek Premier Contact de Jonathan Frakes
1997:
Starship Troopers de Paul Verhoeven
1998: Star Trek Insurrection de Jonathan Frakes
1999:
La Menace Fantôme de George Lucas
2000: Battlefield Earth de Roger Christian
2001:
Jason X de James Isaac
2002: Star Trek Nemesis de Stuart Baird
2002: L'Attaque des Clones de George Lucas
2004: Les Chroniques de Riddick de David Twohy
2005: La Revanche des Sith de George Lucas
2007:
Sunshine de Danny Boyle
2009: Pandorum de Christian Alvart
2009: Avatar de James Cameron
2012: John Carter d'Andrew Stanton
2013: Star Trek Into Darkness de J.J. Abrams
2013: Gravity d'Alfonso Cuaron
2013: Riddick de David Twohy