Spider-64-cover-4.jpg

 

Et voici le second tome des rééditions intégrales et collector des aventures de Spider-Man, dans l'esprit des éditions Lug de la belle époque. La dream team Stan Lee & Steve Ditko est encore aux commandes, et quelques super-vilains mémorables font ici leurs premiers pas, comme Electro, les Exécuteurs, Mysterio, Kraven le Chasseur, le Ringmaster et surtout le Bouffon Vert ! Notre tisseur y rencontre également quelques collègues renommés comme Hulk ou Daredevil. Ce volume contient encore pas mal d'épisodes inédits ou tronqués dans les versions françaises d'antan. Les revoici donc dans toute leur splendeur. Et en prime, c'est encore une somptueuse peinture de Jean Frisano qui fait office de couverture. Ci-dessous, vous trouverez quelques détails sur le travail de restauration effectué épisode par épisode. Tous les commentaires sont bien entendu les bienvenus. Profitez-en, commentez, likez, partagez, faites tourner comme on dit !


Vous trouverez l'intégrale SPIDER-MAN 1964 édition collector ICI.

Pour l'intégrale 1962-1963, c'est ICI

 

Episodes 8 et 8 bis (Amazing Spider-Man n°8, janvier 1964)

Assez anecdotique, cet épisode raconte l'affrontement de l'Araignée avec un robot ultra-intelligent, malgré ses allures de boîte de conserve géante. Inédite chez Lug, cette aventure a donc été restaurée à partir de sa réédition Panini, en corrigeant bien sûr les traductions atroces de Geneviève Coulomb. L'épisode 8bis, encore plus anecdotique, oppose brièvement Spidey et la Torche Humaine. Publié en deux parties dans Strange 66 et Strange 67, il a été repris presque tel quel, avec une simple retouche à la page 5 pour respecter l'organisation des cases de l'édition américaine originale.

 

Lunettes avantLunettes-apres.jpg

 

Chez Panini, Peter Parker est vulgaire et ordurier. Une petite retouche de dialogue s'imposait…

 

Episode 9 (Amazing Spider-Man n°9, février 1964)

La première apparition d'Electro n'avait été publiée chez Lug qu'en version bicolore, dans la revue Marvel. J'ai donc utilisé la réimpression couleur de Panini et les dialogues de Lug, pour éviter les interjections du style "Calamitas !", "C'est trop con !" et autres vulgarités hors propos. Ci-dessous : la version Panini, la version Lug et la version retouchée.

Electro-retouches.jpg

 

Episode 10 (Amazing Spider-Man n°10, mars 1964)

Les fameux Exécuteurs débarquent; chapeautés par "Le Grand Patron" qui, lui, ne marquera pas spécialement les mémoires. Ici aussi, il a fallu mixer la version bicolore de Lug et celle, traduite par-dessus la jambe, de Panini.

 

Episode 11 (Amazing Spider-Man n°11, avril 1964)

C'est le retour tant attendu du docteur Octopus. Ici, j'ai repris la très belle édition que Lug avait publié dans l'album de l'Araignée n°9.

 

Episode 12 (Amazing Spider-Man n°12, mai 1964)

Dans cet épisode culte, qui fait directement suite au précédent, Octopus démasque l'Araignée ! Etant donné que j'ai à nouveau utilisé l'album n°9, une petite retouche s'imposait pour la première page.

Démasqué par Octopus

Episode 13 (Amazing Spider-Man n°13, juin 1964)

Ici apparaît pour la première fois Mysterio. C'est à nouveau l'édition Lug qui a été utilisée. Mais à l'époque, une petite péripétie secondaire (la visite de l'Araignée à un psychiatre) avait été supprimée, sans doute pour des raisons de pagination. J'ai donc réintégré ce passage.

 

Episode 14 (Amazing Spider-Man n°14, juillet 1964)

Le Bouffon Vert, les Exécuteurs et Hulk dans le même épisode ! L'édition Lug a bien sûr été provilégiée, pour éviter les répliques improbables de l'édition Panini, de type : "Nom de… !! Le roi des cons est pas mon cousin !" Il a fallu cependant rajouter quelques cases manquantes dans le combat contre les Exécuteurs, que Lug avait escamotées à l'époque.

 

Coulomb au top

Episode 15 (Amazing Spider-Man n°15, août 1964)

Le Caméléon et Kraven le chasseur s'allient pour affronter le tisseur. Deux retouches ont été nécessaires dans les pages de l'édition Lug : le rajout d'une page manquante, dans laquelle Peter Parker se fait chouchouter par Liz Allen au grand dam de Betty Brant, et surtout la recolorisation de l'araignée dorsale du costume de Spidey qui, pour une raison inexpliquée, était jaune dans cet épisode.

Araignee-jaune.jpg