Il avait réalisé un nombre impensable de classiques dans quasiment tous les genres cinématographiques. Alan Parker s'est éteint à l'âge de 76 ans…

PUBLIÉ LE 31 JUILLET 2020

Combien de cinéastes peuvent se targuer d’avoir abordé autant d’univers cinématographiques et d’avoir transformé quasiment tous ses films en classiques impérissables ? Même Stanley Kubrick ne fut pas aussi éclectique. Insaisissable, Alan Parker a touché à tous les genres et tous les styles : le thriller carcéral (Midnight Express), la comédie musicale (Fame, Les Commitments, Evita), le dessin animé pop rock (Pink Floyd the Wall), une chronique glaçante du racisme américain (Mississipi Burning), un polar rétro pour enfants (Bugsy Malone), un drame lyrique consécutif au traumatisme du Vietnam (Birdy), un discours engagé sur la peine de mort (La Vie de David Gale)… La filmographie de ce cinéaste britannique surdoué ne ressemble à aucune autre, et les fantasticophiles que nous sommes n’oublieront jamais son incursion dans l’épouvante avec Angel Heart : Mickey Rourke en détective privé à la dérive, Robert de Niro en incarnation suave et terrifiante du Mal, le charme ingénu de Lisa Bonet, le regard trouble de Charlotte Rampling… Ce voyage aux portes de l’Enfer est un superbe joyaux vénéneux, l’une des nombreuses merveilles qu’Alan Parker nous a léguées et qui brilleront éternellement au firmament de la cinéphilie mondiale.

 

Partagez cet article