Saga KING KONG

Le gorille le plus célèbre de tous les temps n’est pas inspiré d’un roman classique, contrairement à ses contemporains cinématographiques Dracula et Frankenstein, mais né de l’imagination d’un cinéaste féru d’exotisme et spécialisé dans le documentaire animalier : Merian C. Cooper. Objet de tous les fantasmes ayant redéfini à tout jamais le mythe éternel de la Belle et la Bête, King Kong est le héros d’un des plus grands films de l’histoire du cinéma fantastique. Sa descendance n’est pas aussi glorieuse, malgré quelques écarts joyeusement délirants du côté du Japon et un bel hommage énamouré de la part de Peter Jackson. Dans la liste ci-dessous ne figurent que les King Kong officiels. On n’y trouvera donc pas les imitations ou variantes telles que King Kong revient, Konga ou Queen Kong

1933: King Kong d’E.B. Schoedsack et M.C. Cooper

1933: Le Fils de King Kong d’E.B. Schoedsack

1962: King Kong contre Godzilla d’Inoshiro Honda

1968: King Kong s’est échappé d’Inoshiro Honda

1976: King Kong de John Guillermin

1986: King Kong 2 de John Guillermin

2005: King Kong de Peter Jackson

2017: Kong : Skull Island de Jordan Vogt-Roberts

 

Complétez votre collection