Saga WALKING DEAD

« Pour moi, les meilleurs films de zombies ne sont pas les plus gores et les plus violents, ou ceux joués par des personnages abrutis et caricaturaux. Les bons films de zombies nous révèlent à quel point nous pouvons être déséquilibrés… ainsi que la situation de détresse dans laquelle se trouve notre société aujourd’hui. Bien sûr, ils amènent également leur dose de gore, de violence et de pas mal d’autres choses fun… Mais il y a toujours en arrière-plan cette critique sociale. » Ces mots, signés Robert Kirkman, sont présents sur la postface du premier tome de “The Walking Dead”, la bande-dessinée événementielle qu’il a créée en 2003 et permettent de comprendre sa note d’intention, dans la droite lignée des travaux de George Romero. Lorsque Frank Darabont s’empare de ce matériau pour le porter à l’écran, il s’inscrit dans la même logique et conçoit l’une des séries les plus populaires de sa génération, point de départ d’une franchise télévisée incroyablement prolifique.

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

2010-2022: The Walking Dead créée par Frank Darabont

2015: Fear the Walking Dead créée par Robert Kirkman et Dave Erickson

2020: The Walking Dead : World Beyond créée par Scott M. Gimple et Matthew Negrete

2022: Tales of the Walking Dead créée par Channing Powell

2023: The Walking Dead : Dead City créée par Eli Jorné

2023 : The Walking Dead : Daryl Dixon créée par David Zabel

2024: The Walking Dead : The Ones Who Live créée par Scott M. Gimple, Andrew Lincoln et Danai Gurira

Saga MONSTERVERSE

Face au succès croissant du Marvel Cinematic Universe, les cadres de Legendary Pictures et de Warner Bros se disent qu’il y a là une logique financière imparable. Les super-héros étant déjà occupés ailleurs, il faut trouver un autre fond de commerce. D’où l’idée de capitaliser sur les deux plus grands monstres du répertoire classique (King Kong et Godzilla) pour les faire se croiser au fil d’une série de films et de séries TV déclinant un nouvel univers : le “Monsterverse”. En théorie, ça se tient. En pratique, le résultat n’est hélas pas toujours très concluant…

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

2014 : Godzilla de Gareth Edwards

2017 : Kong: Skull Island de Jordan Vogt-Roberts

2019 : Godzilla II : Roi des monstres de Michael Dougherty

2021 : Godzilla vs Kong d’Adam Wingard

2023 : Monarch : Legacy of Monsters série créée par Chris Black et Matt Fraction

2024 : Godzilla x Kong : le nouvel empire d’Adam Wingard

Saga ROGER CORMAN

Plus qu’un producteur, plus qu’un réalisateur, plus qu’un scénariste, Roger Corman est une véritable légende, une institution dans le monde du cinéma. Si son champ d’activité s’est toujours exercé dans le domaine de la série B (les petits films bricolés avec les moyens du bord mais souvent pleins d’ambitions), l’homme a révélé une infinité de talents qui ont ensuite pesé lourd à Hollywood, de James Cameron à Jack Nicholson en passant par Joe Dante ou Jonathan Demme. En s’éteignant le 9 mai 2024, il laisse derrière lui un immense vide mais aussi une filmographie impressionnante. Près de 500 longs-métrages portent son nom dans leur générique ! Il en signa lui-même 56 en tant que réalisateur, dont le somptueux cycle Edgar Poe dans les années 60. Voici un panorama coloré de tous les films rattachés au genre fantastique qu’il mit en scène.

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

1955: The Beast With a Million Eyes

 

1956: It Conquered the World

1957: L’Attaque des crabes géants

1957: Pas de cette Terre

 

1957: The Undead

1958: La Guerre des satellites

1960: La Dernière femme sur Terre

1961: Atlas

1961: La Créature de la mer hantée

1962: La Tour de Londres

Saga PIXAR

Avant d’être des films d’animation adulés par le jeune public, les longs métrages issus de l’usine à rêves de Pixar sont des œuvres complexes poussant parfois très loin les thématiques du fantastique et de la science-fiction. Dans cet univers parallèle, les jouets sont doués d’une vie propre et même d’une conscience, les monstres se cachent dans les placards des enfants pour transformer leurs cris de terreur en énergie, les super-héros font régner la justice dans des cités rétro imaginaires, les voitures cohabitent de manière autonome en ayant éradiqué toute présence humaine, les rats se transforment en chefs étoilés, l’humanité déserte la Terre transformée en gigantesque poubelle pour coloniser l’espace, les maisons s’envolent grâce à des milliers de ballons accrochés à leur toit et atterrissent dans des mondes perdus où règnent des créatures étranges, les sorcières transforment les reines en ours, les émotions prennent corps et s’animent dans nos cerveaux, les dinosaures et les hommes préhistoriques cohabitent, les vivants pénètrent dans l’univers des morts… La force de cette compagnie repose beaucoup moins sur l’uniformisation de ses productions que sur la singularité de ses auteurs et réalisateurs. C’est grâce à cette diversité sans cesse renouvelée que l’équipe de Luxo Jr parvient toujours à surprendre et à séduire.

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

1995: Toy Story de John Lasseter

1998: 1001 pattes de John Lasseter et Andrew Stanton

1999: Toy Story 2 de John Lasseter

2001: Monstres & Cie de Pete Docter

2003: Le Monde de Nemo d’Andrew Stanton

2004: Les Indestructibles de Brad Bird

2006: Cars de John Lasseter et Joe Ranft

2007: Ratatouille de Brad Bird

2008: Wall-E d’Andrew Stanton

2009: Là-haut de Pete Docter

2010: Toy Story 3 de Lee Unkrich

2011: Cars 2 de John Lasseter

2012: Rebelle de Mark Andrews et Brenda Chapman

2013: Monstres Academy de Dean Scanlon

2015: Vice-versa de Pete Docter

2015: Le Voyage d’Arlo de Peter Sohn

2016: Le Monde de Dory d’Andrew Stanton

2017: Cars 3 de Brian Fee

2017: Coco de Lee Unkrich

2018 : Les Indestructibles 2 de Brad Bird

2018: Toy Story 4 de Josh Cooley

2020: En avant de Dan Scanlon

2020: Soul de Pete Docter

2021: Luca d’Enrico Casarosa

2022: Alerte rouge de Domee Shi

2022: Buzz l’éclair d’Angus MacLane

2023: Elémentaire de Peter Sohn

Saga SCARY MOVIE

Au tout début des années 2000, les frères Wayans adaptent leur humour éléphantesque à l’exercice de la parodie cinématographique à l’occasion de Scary Movie, pastiche de Scream, Souviens-toi l’été dernier et de toute la vague du néo-slasher. Le succès colossal du film lance une saga complète à laquelle finiront pas participer deux transfuges de l’équipe des ZAZ, David Zucker et Leslie Nielsen.

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

2000: Scary Movie de Keenen Ivory Wayans

2001: Scary Movie 2 de Keenen Ivory Wayans

2003: Scary Movie 3 de David Zucker

2013: Scary Movie 5 de Malcolm D. Lee

Saga MOUCHE

Tout est parti d’une histoire de science-fiction écrite par George Langelaan publiée en juin 1957 dans le magazine Playboy, un de ces récits rocambolesques dont les années cinquante avaient le secret : la mésaventure d’un scientifique inventant une cabine de téléportation (longtemps avant Star Trek) et la testant sur lui-même sans se douter de la présence d’une mouche à ses côtés… Ce postulat a donné naissance à un classique de la SF, La Mouche noire, réalisé par Kurt Neumann et suivi de deux autres films plus anecdotiques. Au milieu des années 80, David Cronenberg décide de s’emparer de ce sujet pour le détourner, le conformer à son style et ses obsessions. Le résultat sera l’un des films d’horreur et de SF les plus marquants et les plus influents de tous les temps…

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

1958 : La Mouche noire de Kurt Neumann

1959: Le Retour de la mouche d’Edward Bernds

1965: La Malédiction de la mouche de Don Sharp

1986: La Mouche de David Cronenberg

1989: La Mouche 2 de Chris Walas

Saga PREHYSTERIA

Jusqu’alors spécialisé dans la production de petites séries B d’horreur et de science-fiction destinées au public adulte et adolescent à travers sa compagnie Full Moon Entertainment, Charles Band décide en 1993 de lancer le label Moonbeam pour toucher le tout jeune public sans pour autant évacuer ses goûts pour le cinéma fantastique. La sortie imminente de Jurassic Park est le prétexte idéal pour lancer le premier opus de sa nouvelle marque : Prehysteria, une aventure spielbergo-disneyenne dans laquelle cinq dinosaures miniatures se lient d’amitié avec des enfants et cherchent à échapper aux griffes d’un cupide explorateur. Le succès de ce petit film directement conçu pour le marché vidéo lancera la mise en production de deux autres épisodes.

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

1993: Prehysteria d’Albert et Charles Band

1994: Prehysteria 2 : le retour des dinosaures enchantés d’Albert Band

Saga MEN IN BLACK

Les hommes en noir chasseurs d’extra-terrestres sont d’abord les héros d’une série de comics écrite par Lowell Cunningham, dessinée par Sandy Carruthers et publiée à partir de 1990. Le sujet s’inspire vaguement de prétendus employés du gouvernement qui seraient chargés d’enquêter dans le plus grand secret sur toutes les affaires liées aux OVNIS et aux aliens. En héritant de l’adaptation sur grand écran des Men in Black, l’ancien chef opérateur Barry Sonnenfeld devenu réalisateur à l’occasion de La Famille Addams opte pour une tonalité humoristique et délirante qui convient parfaitement au producteur exécutif Steven Spielberg. Le succès du premier film donnera naissance à une petite franchise.

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

1997: Men in Black de Barry Sonnenfeld

2002: Men in Black II de Barry Sonnenfeld

2012: Men in Black 3 de Barry Sonnenfeld

2019: Men in Black International de F. Gary Gray

Saga M. NIGHT SHYAMALAN

Après deux films intimes et modestes qui annoncent déjà quelques-uns de ses thèmes de prédilection, Praying with Anger et Wide Awake, M. Night Shyamalan crée l’évènement en 1999 avec Sixième sens, réinventant la formule classique du film de fantômes sous un jour surprenant. Dès lors, tous ses longs-métrages s’efforceront de détourner les grandes thématiques du fantastique avec un style et une vision très personnels, en affirmant une prédilection pour les coups de théâtre de dernière minute qui remettent en question tout ce que le spectateur croyait savoir.

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

2000 : Incassable

2002 : Signes 

2016 : Split

2019 : Glass

2021 : Old

Saga HOUSE

En 1985, le producteur Sean S. Cunningham et le réalisateur Steve Miner s’appuient sur un scénario d’Ethan Wiley dérivé d’une idée originale de Fred Dekker pour mettre sur pied un film d’horreur gorgé d’humour noir dans lequel un écrivain traumatisé par la guerre du Vietnam est harcelé par une cohorte de monstres improbables dans la maison dont il vient d’hériter. House est né. Son succès est suffisamment grand pour donner naissance à trois suites ne présentant avec lui qu’un lointain rapport, le principe étant d’explorer à chaque fois de nouvelles demeures hantées avec de nouveaux protagonistes.

Cliquez sur les affiches pour lire les critiques

1985: House de Steve Miner

1987: House 2 : la deuxième histoire d’Ethan Wiley

1989: House 3 de James Isaac 

1992: House 4 de Lewis Abernathy